Une semaine dédiée au développement durable à Jeumont

mardi 8 avril 2014, par Léa

Share |

Fin mars 2014, la deuxième édition de la Semaine de l’alter et éco-construction a eu lieu au centre de formation des Compagnons des Devoirs du Tour de France à Jeumont (F). Organisées dans le cadre du projet RE-Emploi, ces journées de formation ont été l’occasion pour les apprenants et des visiteurs extérieurs, venus aussi bien de France que de Belgique, de découvrir des concepts importants du développement durable dans le bâtiment ainsi que des techniques et matériaux de construction alternatifs.

Une journée de réflexion autour de l’évolution des métiers

Après une introduction par le directeur du centre, qui a présenté les actions du projet RE-Emploi et le programme de la semaine, des tables rondes sur l’évolution des métiers du bâtiment (ou plutôt carrées…) ont été organisées avec les participants. Trois modérateurs, un sociologue, un philosophe et un enseignant de l’éducation populaire, ont animé ces discussions.

Les participants, guidés par les modérateurs, ont pu s’exprimer sur cette thématique. Issus de différentes générations, de pays différents bien que frontaliers, et travaillant à différents niveaux de la construction (en formation, formateurs, professionnels, décideurs territoriaux en terme de formation…), ils ont pu évoquer et confronter leurs ressentis sur la formation des professionnels du bâtiment, les attentes en terme d’emploi, la perception du monde du travail, la place de celui-ci dans la vie quotidienne, l’importance de la reconnaissance des métiers, l’identité par rapport aux métiers, etc.

Une journée autour de la problématique de l’étanchéité à l’air

Cette journée a été pour les participants l’occasion d’approfondir leurs connaissances de cette problématique et de découvrir les enjeux de la maîtrise de l’étanchéité à l’air d’un bâtiment. Que ce soit en rénovation ou en construction neuve, la résolution des fuites d’air, ou plutôt leur maîtrise, est importante et a un impact non seulement sur le confort thermique du bâtiment mais aussi sur la consommation énergétique.

Le matin, deux formateurs du centre, ont présenté la démarche du développement durable, les bases de la notion de l’étanchéité à l’air et la RT 2012 ainsi que leur importance dans un projet de construction ou de rénovation dans une démarche durable.

L’après-midi, les participants ont tourné dans les ateliers du centre de formation et assisté à des présentations préparées par les formateurs du centre de formation. S’appuyant sur des maquettes et des schémas, les formateurs ont ainsi pu donner aux participants un aperçu des principaux points de fuites d’air et un éventail de solutions : résolution des ponts thermiques en maçonnerie, pose de membranes sur les menuiseries extérieures, bonne pose des fenêtres de toiture, pose de membranes d’étanchéité au niveau des éléments électriques, et utilisation de nouveaux matériaux dans l’isolation des murs intérieurs. La coordination des différents intervenants du bâti étant importante dans cette problématique, les participants ont ainsi eu un aperçu global, non seulement dans leur métier, mais aussi dans les autres corps de métiers du bâtiment.

Pour clôturer la journée, la SAS Meurant (F) et l’Agence de Développement et d’Urbanisme de la Sambre (F) sont intervenues pour présenter le principe du blower-test, aussi appelée test d’infiltrométrie. L’ADUS a présenté la BOX d’étanchéité à l’air qui se trouve au Lycée Pierre et Marie Curie d’Aulnoye-Aymeries (F) tandis que le représentant de la SAS Meurant a présenté un exemple de maison passive réalisée et exposée par l’entreprise.

Une journée dédiée à la terre dans tous ses états

Le matin, une architecte membre de l’AsTerre (Association nationale des professionnels de la Terre crue) est intervenue pour parler des techniques de construction à base de terre. L’utilisation de la terre comme matériau de construction est ancestrale. Les diverses techniques existantes dans le monde entier (torchis, briques d’adobe, pisé…) sont locales et porteuses de cohésion sociale. Le matériau terre peut être utilisé aussi bien pour les murs structurels du bâtiment qu’au niveau des finitions. L’intervenante a aussi présenté des exemples de constructions régionales. L’utilisation de ce matériau est une alternative aux matériaux moins écologiques communément utilisés dans le bâti et s’intègre bien dans une démarche d’éco-construction et de rénovation ou construction durable.

L’après-midi, un paysan est venu témoigner de l’auto-construction de sa maison en terre-paille. Situé à la campagne, dans un petit village de l’Avesnois (F), le bâtiment a été pensé selon le principe du bioclimatisme   qui optimise l’implantation du bâtiment en prenant en compte la nature du terrain (vent, exposition au soleil) afin de profiter au mieux des ressources naturelles telle que la lumière ou la chaleur solaire. Différentes techniques, compositions du mélange terre-paille ont aussi été utilisées par la construction des murs extérieurs selon leur exposition.

Parallèlement, deux personnes de La Maison Ecologique, entreprise de Bois-de-Villers (B) spécialisée dans les matériaux de construction écologique, ont montré la mise en œuvre d’enduits terre sur les murs intérieurs. Les participants ont pu s’essayer eux aussi à la mise en œuvre de différents enduits à l’argile, enduit de base et enduit de finition.

******

Des stages de formation plus poussés, métier par métier, seront organisés dans les mois qui suivent pour approfondir les notions abordées lors de la Semaine de l’alter et éco-construction. Voir le programme des activités 2014 pour plus d’informations.

******

Plus d’informations sur les intervenants  :

La Maison Ecologique sprl www.lamaisonecologique.be

SAS Meurant www.meurant.fr

AsTerre (Association nationale des professionnels de la Terre crue) www.asterre.org 

Agence de Développement et d’Urbanisme de la Sambre (ADUS) www.adus.fr

Centre de formation aux métiers du bâtiment de la FCMB à Jeumont http://jeumont.compagnonsdutourdefrance.org