Memorandum de la Société wallonne du logement, 15 mesures pour sortir de l’impasse !

mercredi 16 juillet 2014, par Nadine

Share |

A la veille d’une nouvelle déclaration de politique régionale, la SWL présente son Mémorandum.

Il estdestiné à éclairer les nouveaux élus régionaux - en quinze mesures concrètes - au sujet des priorités en matière de logement public.

La Wallonie est affectée par deux tendances sociologiques majeures :

  • l’accroissement de sa population à l’horizon 2060 est estimé à 875.000 personnes. D’ici 2025, il s’agit de près de400.000 habitants supplémentaires, auxquels il faudra fournir un logement. Ce qui représente la nécessité de créer 200.000 logements en une quinzaine d’années, dont à tout le moins 20.000 logements sociaux.
  • en même temps, d’ici 2040, une personne sur trois aura 60 ans ou plus et la structure de la famille se métamorphose, principalement par la « décohabitation ». Ces changements et l’augmentation des coûts dans le secteur de la construction influencent les choix et les parcours résidentiels.

Ces évolutions économiques, sociologiques et démographiques créent des besoins nouveaux en matière de vie sociale, et donc d’habitat. Le stock et la production actuels de logements publics ne suffisent pas à répondre à la demande. Un peu plus de 100.000 logements publics sont mis en location (220.000 personnes logées) mais au moins 38.000 ménages restent en stuation d’attente. Aujourd’hui, le modèle de financement du logement public par les seuls pouvoirs publics a atteint sa limite.

Face à ce constat, il faudra mener une politique de logement volontariste et, surtout, innover : pour déployer une offre de logements en lien avec les perspectives démographiques, qui prendra en compte la transition énergétique et l’adaptabilité des logements pour les PMR et les aînés, il nous faudra sortir des cadres actuels, oser l’innovation et les partenariats.

Il s’agit de développer et de diversifier la mise à disposition de logements publics afin d’en maintenir l’accessibilité aux revenus précaires, modestes ou moyens et pour cela :

  • de renforcer les moyens dédiés au logement public.
  • d’activer les mesures pour permettre aux SLSP d’amplifier leur action, dans des conditions financières saines, parmi lesquelles l’adaptation des loyers sociaux.
  • de mobiliser toutes les ressources des acteurs du logement public et privé au moyen d’une pluralité de solutions et de modalités nouvelles

Découvrez dans le Memorandum de la Société wallonne du logement, 15 mesures pour sortir de l’impasse !

Documents joints